Fermer la fenêtre
Art Limited
h
Crédit image © Amélie Labourdette
Bullet

lieu de l'événement

Galerie Le Carré d’Art

Centre Culturel Pôle Sud
1 rue de la Conterie
35131 Chartres de Bretagne
France
T 02.99.77.13.27
Bullet

a propos de l'auteur

Bullet

social

Publié le 6 août 2018 à 15:09
Consulté109 fois

Amélie Labourdette

Traces d’une occupation humaineGalerie Le Carré d’Art, Photographie, Chartres de Bretagne, France
jeudi 13 septembre 2018 - jeudi 8 novembre 2018 - Début dans 28 jours 10h

Cette série, réalisée dans le bassin minier d’extraction de phosphate de Gafsa, aux portes du désert tunisien, tente de rendre compte de l’empreinte de l’homme, des traces de son occupation sur les paysages. Il s’agit d’une méditation sur l’esprit du lieu, en cherchant à se faire le miroir des croyances et des savoirs ancestraux, des constructions et des abandons, des soulèvements et des dominations.

© Amélie Labourdette
© Amélie Labourdette
© Amélie Labourdette
© Amélie Labourdette
© Amélie Labourdette
© Amélie Labourdette
© Amélie Labourdette
© Amélie Labourdette
© Amélie Labourdette
4 partages
Partager cette page sur FacebookPartager cette page sur Twitter Partager cette page sur PinterestPartager cette page sur Google+Partager cette page sur BufferPartager cette page sur LinkedInPartager cette page sur Tumblr

L’exposition d’Amélie Labourdette est présentée dans le cadre de la 1ère édition du festival J’agis pour ma Planète, tourné vers le développement durable et les énergies renouvelables, et qui aura lieu à Chartres de Bretagne les 28 et 29 septembre 2018.

Cette série, réalisée dans le bassin minier d’extraction de phosphate de Gafsa, situé
aux portes du désert tunisien, a germé dans le cadre de la résidence artistique Under
The Sand #2 / 20161
Initié et dirigé par l’artiste Wilfried Nail avec la collaboration de l’artiste-chercheuse
Souad Mani, ce projet a pour ambition l’exploration le territoire de Gafsa, en y
portant un regard “archéo-artistique” et en interrogeant ses paysages : écologiques,
historiques, politiques, et utopiques.
Les fouilles qui y ont été menées ont permis de révéler la présence d’une occupation
humaine dès le Paléolithique-inférieur (300 000 à 100 000 av. J.-C.).
Aujourd’hui en situation de crise, la région de Gafsa occupe une place spécifique
dans le paysage tunisien : le territoire est depuis plus d’un siècle sous la tutelle de la
CPG, la Compagnie des Phosphates de Gafsa, qui en exploite les gisements.
Durement frappée par un chômage endémique depuis une réduction drastique de
ses employés dans les années 90, cette région est en 2008 le théâtre de soulèvements
populaires sévèrement réprimés par l’armée du gouvernement Ben Ali. Ces
évènements sont considérés comme le début du processus conduisant à la
Révolution tunisienne de 2011.
Constellation d’images photographiques, Traces d’une occupation humaine tente
de rendre compte, par la mise en regard de strates temporelles, des traces de
l’empreinte de l’homme sur les paysages du Gouvernorat de Gafsa.
L’axe central de cette recherche photographique est sous-tendu par une réflexion
autour des problématiques hydrographiques de ce bassin minier2
, interrogeant le lien entre la présence d’eaux souterraines, de sources artésiennes3 et la présence humaine
depuis le Paléolithique Inférieur. Il se déploie à travers différents vecteurs –
Préhistoire, Histoire, Politique, Écologie, Géomorphologie – pour saisir un territoire
aux paysages pluriels et aux lieux singuliers, doté d’intérêts scientifiques, culturels,
historiques et archéologiques : oasis, gisements miniers de phosphate, sites
fossilifères, sites de pratiques rituels ancestrales relatives au croyances surnaturelles,
vestiges archéologiques (rammadiyat4
, nécropoles de tumulus du Néolithique et de la
Protohistoire, vestiges Antiques), patrimoine agraire, vestiges coloniaux, patrimoine
immatériel.
À travers une lecture des paysages et des lieux marqués par la présence humaine,
Traces d’une occupation humaine se veut être une méditation photographique sur
l’esprit du lieu : en cherchant à se faire le miroir des croyances et des savoirs
ancestraux, des érosions et des extractions, des constructions et des abandons, des
soulèvements et des dominations.

Amélie Labourdette
Née en 1974, Amélie Labourdette vit et travaille à Nantes.
Diplômée de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Nantes Métropole, elle bénéficie
de nombreuses bourses de production et de recherche.
Son travail a été exposé en France et à l'étranger (Royaume-Uni, Chine, Géorgie, Italie,
Allemagne, Inde) et est présent dans des collections publiques ou privées.
Depuis 2015, elle réalise différentes résidences en Italie du Sud, en Tunisie (Gafsa) et
aux Etats-Unis (Marfa), qui lui permettent de développer ses projets
photographiques.
En 2016, elle est lauréate du Sony World Photography Awards (catégorie Architecture)
avec la série Empire of Dust sur les constructions inachevées au sud de l'Italie.
Puis en 2017, elle est lauréate de la bourse de soutien à la photographie
documentaire contemporaine du CNAP pour son projet Traces d'une occupation
humaine, réalisé dans le bassin minier d’extraction de phosphate de Gafsa, aux portes
du désert tunisien.
La production photographique d'Amélie Labourdette questionne ce qui est situé en
dessous du paysage visible. Le paysage nous renvoie à notre mémoire collective et
individuelle. Il est le reflet de l’histoire, d’une époque, ainsi que de notre imaginaire.
En s'interrogeant sur la notion de territoire, elle cherche à faire apparaître
photographiquement ces espaces sous-jacents révélant les multiples strates
d'identités et de temporalités d'un paysage.
Elle construit et réalise ses projets photographiques en étroite relation avec l’idée de
l'esprit du lieu car c’est du paysage et de cette « archéologie du présent » dont elle
souhaite parler avant tout.
Amélie Labourdette interroge les valeurs documentaire, fictionnelle et esthétique
induites par ses photographies.
Elle est représentée par la Galerie Thierry Bigaignon, à Paris.

Bullet

contacter

Nom

Lieu

Adresse e-mail

Votre message

Bullet

tags

amélieappareilargentiqueartartisteartistiqueartsauteurblancbretagnecadrecarrécataloguechartresclichéconceptcontemporaincouleurcréatifcréationcréativitécréerd’artd’uneépreuveesthétiqueévénementexpoexposerexpositionfilmformatgaleriehumaineimagelabourdettemanifestationmodernnoirnumériqueoccupationoeuvrephotophotographephotographiephotographierstyletiragetracesvue
Rejoignez la communauté FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblr.LinkedIn
S'abonner à la newsletter
© Art Limited, Bordeaux, France - v22.11.0 - Tous droits réservés 2005-2018