Close the window
Art Limited
Christine Bohgmans
Christine Bohgmans
Geographic location Semi-professional painter, Belgium
2K image views

FollowFollow
ContactContact
Bullet

profile

Arrow

Account

Account BOOKReference ID [ref-mid34074]Subscribed Aug 12, 2016 at 03:02pm
Arrow

Biography

Christine Bohgmans, Belgium« Il n'y a rien à dire, je crois, d'un bonheur qui ne comporte aucun défaut, aucune ombre, aucune tache - si ce n'est la certitude qu'il aura une fin. » Cette phrase, à la fois très juste et si terrible, de Jonathan Coe(*) résume assez bien la quête qui guide mon pinceau : saisir c’est instant subtil, fragile, unique, crucial, où tout bascule pour un être.
Je dessine en effet depuis toujours – aussi loin que je puisse me souvenir, en tout cas – et j’ai toujours dessiné l’humain, des visages surtout. Je crois qu’enfant déjà, sans que j’en sois alors pleinement consciente, l’essentiel de ce qui me guide toujours aujourd’hui se mettait en place : capter ce moment précis, éphémère, imperceptible presque, où l’être humain arrive au point d’équilibre entre tous les possibles, nostalgique de ce qui n’est presque déjà plus, de ce qui ne sera peut-être jamais…
Est-ce pour cela, pour être moi-même en équilibre sur ce fil, que j’ai choisi le tissu aérien comme discipline sportive ? Certains le pensent… C’est en tout cas pour cela que le portrait, inspiré par des photos glanées dans mon enfance ou empruntées à d’autres enfances, occupe toute mon œuvre désormais : c’est l’émotion dégagée par un regard, une attitude, un froncement de sourcils, la seule conscience de cet instant décisif peut-être… qui me séduit, me captive même.
La toile de fond est donc réduite à sa plus simple expression, car ce n’est pas elle qui importe. Au fil du temps, je suis passée de fonds plus ou moins neutres à un travail sur la toile brute, simple trame supportant nos existences, symbole que rien n’a vraiment d’importance si ce n’est ces existences justement. Je veux laisser toute la place au sujet, pour ne pas être distraite de cette quête d’un essentiel quasi inaccessible.
C’est aussi pour cela que mes personnages sont souvent seuls. Et quand ils ne le sont pas, car il m’arrive aussi de juxtaposer des personnes d’époques différentes, leur seul point commun, c’est l’enfance : ce temps du tout est possible, que nous passons parfois ensuite toute une vie à chercher, comme un paradis perdu. Ces personnages sont-ils mélancoliques, sont-ils tristes ? Certains le trouvent. Ou sont-ils juste inquiets de ce que deviendront leurs doux rêves, leurs espoirs fous ? Regardent-ils le passé ou scrutent-ils l’avenir ? Je ne saurais le dire, mais le seul fait de me poser moi-même ces questions, parfois, souvent, me pousse en tout cas à vivre pleinement chaque instant.
Le lien et tout le questionnement sur sa pérennité occupent dès lors, eux aussi, une place essentielle dans mes toiles. Ce lien qui nourrit l’enfant que nous étions, que nous sommes encore, composante vitale de nos parcours.
Quoi qu’il advienne alors, je continuerai en tout cas cette quête de l’humain et du lien, qui sont au centre de ma vie professionnelle comme de mon univers pictural, ces deux mondes cohabitant depuis des années, se nourrissant l’un de l’autre, me donnant de l’énergie l’un pour l’autre.


(*) La pluie, avant qu’elle tombe, 2007.
Arrow

Statistics

40 profile views by members1K profile views by visitors0 successful invitation17 image comments received2 image comments sent
Join the communityFacebookTwitterGoogle+PinterestTumblr.LinkedIn
Subscribe to newsletter
© Art Limited, Bordeaux, France - v22.11.2 - All rights reserved 2005-2018